International : La Location courte durée au Portugal

La Location courte durée au Portugal

 

Cet été, pour nos vacances en famille au Portugal au mois d’août, nous avons choisi d’organiser notre périple en deux temps : 8 jours de circuit dans le centre du pays, puis 8 jours de farniente dans le sud en Algarve.

Nous avions donc à louer une voiture pour la première partie de notre aventure, à la découverte de ce beau pays.

Mais comment choisir cette location ?

Nous avons consulté par internet des loueurs traditionnels et des centrales de location. Nous avons aussi contacté directement la résidence portugaise (Pierre & Vacances) chez qui nous terminions notre séjour au soleil. Et ceux-ci nous ont recommandé un loueur local, AV/Discovery Cars. C’était une prestation indépendante de celles proposées par Pierre & Vacances.

 

Un mois avant notre départ, après un échange téléphonique pour exprimer notre besoin, son représentant nous a fait une offre par courriel. Une offre que nous ne pouvions refuser :

  • kilométrage illimité,
  • toutes les assurances comprises, et sans franchise,
  • taxes d’aéroport comprises,
  • pas de frais additionnels pour le 2ème conducteur,
  • ni de frais de récupération de notre véhicule par l’agence à notre résidence (alors que nous en avions initialement pris possession à l’aéroport de Faro à 50 kms de là).

 

Le tout pour environ 60% du prix des autres offres trouvées par les canaux classiques, pour un modèle équivalent.

Avec la location, sur la route :

Comme nous avions à emprunter les autoroutes, l’offre du badge télépéage à 20€ (répartis : 5€ de frais de service, et 15€ de pré-chargement réalisé par notre loueur) nous aura été bien pratique. Nous n’avons eu aucune surprise en rentrant à la maison. En effet, le contrat précisait bien le mode de fonctionnement du remboursement de ces 20€ à la fin de la location :

  • si nous dépassons les 15€ de consommation, nous serons évidemment prélevés pour la différence (ce qui nous est arrivé !)
  • si nous ne consommons rien du tout, nous sommes remboursés intégralement (20€)
  • mais entre les deux, les 20€ ne sont pas remboursés.

 

Bilan ?

De cette expérience, j’espère conserver le réflexe de consulter des contacts locaux fiables afin de connaître d’éventuels bons plans lors d’une future location d’une voiture à l’étranger.

Zut, je n’ai plus le temps de vous parler de la Ginja d’Obidos…

Bonne route.

*************************************************************************************

 

Le célèbre système de télépéage portugais: rappel.

A l’inverse de la France, au Portugal il existe deux modes de paiement des frais de péage qui permettent d’éviter d’arrêter la circulation :

  • des portiques de péage mémorisent les passages du véhicule en photographiant sa plaque d’immatriculation. Les usagers ont alors entre 2 et 5 jours après leur passage pour se rendre dans un bureau de poste afin de payer leur dû. Passé ce délai, si l’utilisateur n’a pas payé, alors il reçoit une amende majorée chez lui.
  • Le badge de télépéage (celui mis à disposition par l’agence de location) : l’agence a déjà enregistré la plaque d’immatriculation du véhicule, le conducteur et sa carte bleue. Le conducteur est directement débité sur son compte à la fin de sa location. L’option badge télépéage permet de démarrer avec crédit (ex : de 20€), ce qui permet aux clients d’autres pays ou du même pays de ne pas réceptionner l’amende chez eux. Une bonne piste de prestation complémentaire pour les agences de location française : la fourniture d’un badge de télépéage. Charge à elles de débiter le locataire de la voiture pour les trajets consommés.

Ecrit à 4 mains par Jacques et Alex.