Chiffres clés sur le vélo et mesures mises en place post confinement

À la suite du confinement, le développement du vélo est apparu comme une bonne solution au respect des distanciations sociales. De nombreuses villes en France ont réaménagé leurs infrastructures et l’Etat a mis en place une aide pour la réparation et l’achat de vélos.

Le vélo en France

Le chiffre d’affaires du secteur du vélo en France a augmenté de 10,1% en 2019, passant ainsi à 2,33 milliards d’euros. En volume, dans son ensemble, le nombre de vélos vendus a diminué, malgré la hausse du nombre de ventes de vélos à assistance électrique de 12,1%, représentant 388 000 vélos. Ils représentent 45 % du chiffre d’affaires du marché. Le comportement d’achat a lui aussi évolué, les vélos plus « durables » et de meilleurs qualités sont les plus recherchés dans l’optique d’une utilisation plus régulière. La France est en retard par rapport à d’autres pays selon le ministère qui estime que 60% des trajets effectués en France représente moins de 5 kilomètres.

Avec le déconfinement et les mesures barrières, l’Etat a mis en place un « plan vélo » visant à stimuler l’utilisation de ce moyen de transport.

Les mesures mises en place par l’état après le confinement

Les villes ont commencé leur transformation pour s’adapter au « plan vélo » mis en place par l’Etat. Nombreuses sont celles qui ont créées de nouveaux espaces cyclables temporaires pour permettre une meilleure circulation à vélo et améliorant la sécurité sur la route.  Le ministère a proposé une dispense d’autorisations préalables à la construction de nouvelles pistes cyclables. « Le fonds de dotation de soutien à l’investissement local (DSIL) est mobilisé par les préfets pour cofinancer des pistes cyclables temporaires au cas par cas avec les collectivités territoriales qui ne disposeraient pas de ressources suffisantes », précise le ministère.

Le « plan vélo » à 20 millions d’euros

L’Etat a alloué 20 millions d’euros avec pour objectif de financer des places de stationnement temporaires et des formations pour apprendre ou réapprendre le vélo. A cela s’ajoute un budget de 50 euros pour chaque personne souhaitant réparer son vélo. Pour en bénéficier, il suffit de contacter l’un des réparateurs référencé par le site coup de pouce vélo et respecter les conditions suivantes :

  • Prendre rendez-vous chez un réparateur référencé
  • Apporter un justificatif d’identité (CNI, Passeport, Permis de conduire ou titre de séjour)
  • Préciser au moment de votre inscription votre Nom, Prénom, Date et lieu de naissance, code postal de résidence et numéro de téléphone portable.
  • Vous munir de votre téléphone portable car un code vous sera envoyé par SMS.

Alors n’hésitez plus et remettez-vous en selle !

Pour en savoir plus sur le vélo, n’hésitez pas à lire notre article sur la place du vélo au Danemark.