Marché : le leasing est largement plébiscité

La formule de Location avec Option d’Achat (LOA) rencontre un franc succès auprès des Français, qui l’apprécient autant pour sa flexibilité qu’en raison de l’augmentation des intérêts des crédits classiques. En effet, dans l’Hexagone, le leasing a supplanté les crédits à la consommation pour le financement des achats de véhicules neufs. Les entreprises jouent aussi un rôle crucial dans cet essor.

 

Une popularité croissante depuis plus de 10 ans

Longtemps réservée aux entreprises, la LOA (une variante avec option d’achat de la LLD – la Location Longue Durée) est aujourd’hui portée en grande partie par les particuliers, qui sont plus de 86 % à avoir choisi cette formule pour acheter un véhicule neuf. Cet engouement s’explique par la formule de la LOA (qui permet de louer un véhicule pendant 2 à 6 ans avant de s’en porter – ou non – acquéreur) et par l’augmentation des taux d’intérêt des crédits à la consommation.

Si les entreprises françaises continuent aussi à passer par le leasing pour profiter d’une flotte de véhicules neufs sans surcharger les comptes de leur société, leur apport à la croissance de la LOA est moindre, puisque leur part sur l’ensemble des immatriculations se maintient à 61 % en 2019.

 

Trois opérateurs principaux

En France, les trois opérateurs principaux de LOA sont ALD (une filiale de la Société Générale), Diac (une branche du groupe RCI Bank and Services) et Arval (qui appartient à BNP Paribas). À elles seules, ces trois infrastructures ont immatriculé environ 1,5 million de voitures en LOA (sur 2,2 millions de voitures neuves immatriculées en 2019 en France). En France, ce sont donc principalement des banques et des organismes financiers qui proposent aux particuliers des contrats de leasing automobile. Toutefois, les constructeurs automobiles ou des startups spécialisées comme Reezocar proposent aussi en direct à leur client des formules de LOA, une tendance dont on peut penser qu’elle va s’accentuer, quand on sait que plus de la moitié des voitures vendues en France sont de marque française.

 

Le leasing, un mode de mobilité alternatif ?

Pour comprendre l’essor du leasing en France depuis les années 2010, il faut se saisir d’une révolution globale en matière de mobilité : le besoin de propriété des Français en matière de mode de transport décroît progressivement, en faveur de modes de mobilités en commun ou partagés. Ainsi, la popularité croissante de l’autopartage, des mobilités douces et des transports en commun témoignent d’un changement de société profond, qui conçoit la mobilité comme un service sur un mode multimodal (qui combine différents modes de transport). Si le leasing (qui permet de louer un temps un véhicule avant de l’acheter – ou pas) est donc à comprendre à la lumière de ce changement de mentalité, il ne faut pas pour autant perdre de vue ce que la LOA est réellement : un mode de financement qui réinvente le crédit à la consommation. Toutefois, l’apparition d’offre de LOA pour des véhicules usagés s’inscrit dans une tendance plus écoresponsable et offre une perspective intéressante au leasing pour trouver sa place dans les mobilités contemporaines.